Curcuma et grossesse : risques ou bénéfices ? + une recette en bonus

0
2139
vertus du curcuma pour la grossesse

A quelle adresse dois-je vous envoyer les menus de grossesse ?
1 semaine type de menus pour apprendre à bien manger pendant la grossesse !

Déjà +1000 Futures Mamans dans la Tribu

1 SEMAINE DE MENU TYPE

Curcuma et grossesse, voici une interrogation qui revient souvent de la part des femmes soucieuses de bien manger. Manger mieux, manger sain, mais surtout en privilégiant des produits plus naturels. Ces dernières années, un engouement pour le curcuma et ses vertus s’est instauré. Effet de mode ou plante miraculeuse ? Est-ce que les femmes enceintes peuvent consommer du curcuma pendant leur grossesse ? Je vous dis tout dans un instant.

Qu’est-ce que le curcuma ?

Le curcuma est une plante herbacée rhizomateuse vivace originaire d’Inde et de Malaisie. Il est un cousin du gingembre, d’ailleurs on leur reconnaît bien un air de famille grâce à leur forme commune. Cette plante possède de nombreux rhizomes aromatiques, d’une belle couleur jaune orangé à l’intérieur. Les rhizomes sont séchés et réduits en poudre pour obtenir cette fameuse épice : le curcuma.

Très utilisées en Asie notamment en Inde depuis des siècles. Le curcuma est considéré comme une plante exceptionnelle en regard de ses nombreuses propriétés (épice, conservateur de nourriture, agent colorant, cosmétique et médicinal). En effet, ces dernières années, le curcuma fait l’objet de nombreuses études scientifiques dans le monde entier, afin de mieux cerner ses propriétés alimentaires et médicinales. Pourquoi cette racine est-elle utilisée depuis des millénaires dans la médecine ayurvédique indienne ?

J’ai été d’ailleurs surprise par le nombre d’études scientifiques à ce sujet. Rien qu’aux États-Unis, il a été accordé pas moins de 150 millions $ en fonds de recherche fédéraux pour étudier le curcuma depuis 1995. Les études sont nombreuses et chacun cherche à utiliser et optimiser au mieux les vertus de cette plante.

Le curcuma nous fait rêver, tant ses propriétés nous paraissent exceptionnelles.

Je m’intéresse énormément aux biens faits et aux vertus que les plantes peuvent avoir sur notre santé. Il est facile de les intégrer dans notre quotidien, que ce soit pour agrémenter de nombreuses préparations culinaires en tant qu’épices, dans les tisanes, sous forme de compléments alimentaires, en homéopathie, etc.

Par exemple : beaucoup de mamans ont dans leur sac à main un tube d’homéopathie d’arnica. Le remède miracle pour les petits bobos tels que les bosses de nos petits loulous. D’ailleurs à la maison mes enfants l’ont bien intégré et dès qu’ils tombent ou se cognent, ils me réclament « les boules magiques ».

Quelle serait l’action du curcuma sur la santé ?

L’institut européen de physio-nutrition atteste que de récentes études ont démontré les vertus anti-inflammatoires et anti-rhumatismales du curcuma grâce à son pouvoir antioxydant.

Les propriétés antioxydantes du curcuma proviennent de ses composés, les curcuminoïdes, constitués à 90% par la curcumine. En effet, ce puissant antioxydant fait partie des polyphénols et pourrait expliquer bon nombre de ses vertus. Une étude américaine démontre que le curcuma se situe à la 5ème place parmi une liste de 1000 aliments les plus riches en antioxydants. Bien entendu, son effet antioxydant et anti-inflammatoire rendrait le curcuma efficace contre de nombreuses pathologies:

  • L’OMS (Organisme Mondial de la Santé) reconnaît ses effets sur les troubles digestifs :
    • maux d’estomac (principalement les brûlures d’estomac)
    • nausées
    • ballonnements
    • diarrhée
    • fonction biliaire (le curcuma  stimule la sécrétion de bile qui aide à la digestion des graisses)
    • ulcères gastro-duodénaux (grâce à ses propriétés antibactériennes, il aurait un effet protecteur sur la muqueuse gastrique, en éliminant la bactérie helicobacter pylori, principale cause d’ulcère gastrique)
    • perte d’appétit​
  • Le curcuma permettrait la prévention de certains cancers.
  • Il aurait également une action sur le cerveau, et contre la maladie d’Alzheimer.

Curcuma et grossesse : quels seraient les avantages ?

Plutôt miraculeux, non ?! Il y a ici des points qui devraient intéresser de nombreuses femmes enceintes. Le curcuma aurait donc des vertus pour la grossesse. En effet il pourrait être très intéressant pour toutes les femmes enceintes qui souffrent de nausées, souvent très présentes au cours du 1er trimestre de grossesse. Mais également contre les brûlures d’estomac qui sont généralement plus importantes au cours du 3ème trimestre de grossesse. Pour ces raisons, je dis oui au curcuma et grossesse.

Études contradictoires, que nous disent-elles ?

Merveilleux tout ça ! Cependant, je suis tombée sur un article résumant une analyse d’une étude du Journal of Medicinal Chemistry sous la direction du chercheur Michael Walters, de l’Université du Minnesota qui pense tout autrement (janvier 2017). Pour résumer les faits, le curcuma aurait bien des propriétés miracles lorsqu’il est étudié en éprouvette au contact des cellules. Mais c’est une tout autre histoire lorsqu’il est dans notre organisme.

Le curcuma nest pas très bien absorbé par notre organisme et a donc des difficultés à traverser la barrière intestinale et à passer dans notre sang. Ce n’est qu’une fois passé dans le sang qu’il pourrait passer à l’action et répandre ses biens faits. De nombreux compléments alimentaires à base de curcuma ajoutent du poivre noir (piperine) afin d’augmenter la perméabilité intestinale et ainsi permettre à la curcumine de passer dans notre sang. Cependant, cela ne serait pas suffisant pour bénéficier de ses vertus. Une fois passée, la curcumine n’aurait qu’une demi-vie de 5 minutes seulement avant d’être transformée en toute autre chose. Il serait alors difficile pour elle de diffuser toutes ses propriétés si miraculeuses.

Que faut-il en conclure ?

J’ai vraiment envie de croire à toutes les belles propriétés que peut apporter le curcuma. Je l’utilise d’ailleurs très souvent pour épicer mes préparations. Pour vous donner une idée, je vais partager avec vous juste après l’une de mes recettes. Mais il est vrai qu’avec ce dernier rapport, je suis tout de suite un peu plus sceptique. Mon côté cartésien me titille, j’ai besoin d’avoir la certitude de la fiabilité des faits pour réellement y croire.

En attendant, pourquoi devrait-on s’en priver ? Le curcuma apporte de la couleur et de la gaieté à nos préparations culinaires, mais aussi un goût très fin. Je pense que tout ce qui est bon à prendre devrait être pris. Et sinon pourquoi l’utiliserait-on depuis des millénaires dans la médecine ayurvédique indienne ? Pourquoi ne pas essayé de l’intégrer un peu plus dans vos préparations et voir les effets ?

Au mieux, cela pourrait vous aider à réduire vos nausées ou à limiter vos brûlures d’estomac. Gagner un peu de confort face à ces désagréments courant lors de la grossesse serait une petite victoire. Je dirai que vous n’avez rien à perdre ! Alors, oui au curcuma et grossesse.

Et pour la quantité journalière, qu’en est-il ? L’équivalent d’une cuillère à café de curcuma en poudre (si possible bio, pour limiter les pesticides) dans vos préparations et le tour est joué.

Maintenant, place à ma recette spéciale curcuma et grossesse

Faisons place à un peu d’exotisme pour cette recette. Elle rencontre beaucoup de succès lorsque je reçois du monde à la maison, mais elle fait surtout plaisir à mes enfants. Je vous proposerai également quelques petites variantes pour plus de diversité.

Crevettes et poivrons au curcuma

Pour 1 personne (multipliez les quantités en fonction du nombre de personnes)

crevette curcuma et grossesse

  • 100g de crevettes décortiquées
  • 1/2 poivron rouge
  • tomates (cette fois-ci, j’ai utilisé des tomates cerises)
  • 1 cuillère à café de curcuma bio
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • une échalote
  • 1 gousse d’ail haché
  • 1/2 verre d’eau
  • sel, poivre

Faites revenir l’échalote émincée dans l’huile d’olive à feu doux et ajoutez les poivrons, laissez cuire à feu doux pendant environ 15 minutes. Ajoutez l’ail haché, les tomates, le curcuma et l’eau, assaisonnez à votre convenance et laissez mijoter à couvert à feu doux encore 15 minutes. Pendant ce temps, mettez le riz à cuire et décortiquez les crevettes. J’utilise le plus souvent du riz basmati pour son doux parfum, mais aussi pour son index glycémique plus faible que le riz standard. Ensuite, ajoutez les crevettes et laissez mijoter encore 5 minutes à feu moyen. Servez accompagné du riz et recouvrez de bouillon à votre convenance. Un vrai délice !

Nous avons déjà abordé rapidement ce sujet d’index glycémique dans la recette d’été gourmande spéciale femme enceinte. Un faible index glycémique permet de limiter les risques d’hypoglycémie réactionnelle à une arrivée trop brutale de sucre dans le sang. En conséquence, cela permet d’éviter les coups de pompe et donc les risques de fringales.

Voici un plat peu calorique (environ 400 kcal), complet et équilibré.

Variantes de la recette curcuma et grossesse :

Il est également possible d’ajouter du lait de coco, l’équivalent d’un quart d’une brique de lait de coco (environ 5cl) cela apport un peu plus de matière grasse soit environ 115 kcal. Idéalement pour compenser ce surplus calorique il faudrait réduire un peu l’huile utilisée dans la préparation.

Cependant, l’huile et le lait de coco n’ont absolument pas les mêmes propriétés en termes d’acides gras. Bien sûr, il sera possible équilibrer l’apport calorique et la répartition des matières grasses sur le reste de la journée. Vous pouvez également varier les épices en fonction de vos envies. Cette recette se marie très bien avec le curry et le paprika.

Avantage de cette recette pour la grossesse :

  • Recette facile, qui ne demande pas de rester très vigilante. Il n’y a pas besoin de surveiller sans arrêt la préparation.
  • Apport calorique optimal.
  • Le curcuma est utilisé avec du poivre et de l’huile : conditions essentielles pour optimiser ses biens faits.
  • Le riz basmati est classé dans la catégorie d’aliments à index glycémique faible. Préparation rassasiante grâce à sa richesse en protéines apportées par les crevettes et anti-coups de pompe grâce au riz basmati.

Points essentiels à retenir :

  • De nombreuses études sur le curcuma sont réalisées, mais elles sont très controversées. Il y en a toutefois plus qui vont dans un sens positif.
  • Le curcuma un antioxydant faisant partie des polyphénols qui est utilisé depuis des millénaires dans la médecine ayurvédique indienne. Même si tout n’est pas définitivement prouvé, pourquoi se priverait-on à l’intégrer régulièrement dans notre alimentation ?
  • Les biens faits du curcuma et grossesse pour son action digestive. Il agirait de façon bénéfique sur les nausées et les brûlures d’estomac. Idéal au 1er et au 3ème trimestre de grossesse.
  • Recette ayant un faible index glycémique pour éviter les coups de pompe et les fringales.

Téléchargez mes idées de menus et de recettes spécialement adaptées aux femmes enceintes

Qu’avez-vous aimé dans cet article ou pas aimé ? On en discute dans les commentaires !

Vos idées d’amélioration et de complément sont les bienvenues, ainsi que votre expérience et vos retours !

  • Je trouve qu’il est souvent difficile de se positionner face aux nombreuses études scientifiques souvent controversées. Après cet article, allez-vous intégrer plus régulièrement du curcuma dans votre alimentation pendant votre grossesse ?
  • Avez-vous l’habitude d’intégrer régulièrement des épices dans votre alimentation ?
  • Avez-vous d’autres recettes à base de curcuma simple et rapide à partager ?

Laissez votre avis juste en dessous, merci beaucoup !

N’hésitez pas à partager cet article avec les personnes de votre entourage qui pourraient être intéressées et sur les réseaux sociaux !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here