Enceinte que manger pendant les fêtes ? Mes 9 astuces

0
53915
Enceinte que manger pendant les fêtes

A quelle adresse dois-je vous envoyer les menus de grossesse ?
1 semaine type de menus pour apprendre à bien manger pendant la grossesse !

Déjà +1000 Futures Mamans dans la Tribu

1 SEMAINE DE MENU TYPE

Enceinte que manger pendant les fêtes ? Voici l’éternelle question que l’on commence à se poser début décembre. C’est le signal d’alerte dans notre tête et beaucoup d’aliments se mettent à clignoter en rouge : huître, foie gras, saumon fumé Repas de fêtes et grossesse, voici mes astuces contre le casse-tête.

Enceinte que manger pendant les fêtes ?

Je vous propose aujourd’hui 9 astuces pour passer les fêtes en toute sérénité 

Entre le souhaite de ne pas faire trop d’abus, pour limiter la prise de poids et tous les aliments interdits, pas facile de faire le tri. Le doute s’installe illico. 

Vous trouverez dans quelques instants toutes les astuces pour manger correctement et passer des fêtes l’esprit tranquille.

1. Champagne et alcool :

Rappelez-vous, tolérance zéro pendant la grossesse. L’alcool passe dans le placenta et est un danger pour votre bébé. Avez-vous pensé aux cocktails sans alcool ?

Voici les ingrédients de mon cocktail préféré découvert lors de notre Voyage de Noces en 2010 : mixer 1 ananas frais avec l’équivalent d’une orange pressée et quelques glaçons. Ajoutez un soupçon de grenadine. C’est délicieux 😉 !

2. Foie gras :

Tout est une question de cuisson. Le foie gras cuit ne pose pas de problème particulier. Tant que la cuisson est supérieure à 70°C pour détruire tout risque de listeria, c’est sans problème.

Attention, certaines recettes utilisent une température de cuisson inférieure à 70°C, ou utilisent d’autres techniques de cuisson qui ne garantissent pas la destruction de la bactérie.

Alors, si vous n’est pas sûre du mode de cuisson de votre foie gras, mieux vaut l’éviter. Préférez le foie gras préemballé dont la traçabilité est plus sûre. Le foie gras comme tous les bons mets sont riches en calories, il ne faut pas en abuser !

Pendant ma grossesse, j’ai mangé comme chaque Noël le foie gras de ma maman. Les lobes sont achetés sous vide au supermarché et le foie gras est cuit à plus de 70°C au four.

3. Huîtres et autres crustacés :

Là encore, la cuisson sera notre alliée. Les huîtres et les fruits de mer peuvent être contaminés par diverses bactéries. Les fruits de mer frais, en conserve ou surgelés, sont sans danger seulement s’ils sont bien cuits, et si leur conservation a été réalisée dans de bonnes conditions.

Sinon, il sera préférable d’opter pour des crevettes, des langoustines, ou encore du homard servis froids, mais bien cuits au préalable.

Attention à la mayonnaise, en raison des œufs qui présentent des risques de salmonelles. Pour les adaptes de la mayo maison on utilisera des œufs extra frais (moins de 9 jours depuis la ponte), la préparation de la mayonnaise se fait au dernier moment et doit être consommée rapidement surtout si elle est restée un moment sur la table lors du repas. Il sera préférable de jeter les restes. Au besoin, élaborez une nouvelle mayo pour le lendemain. En cas de doute sur la fraîcheur de vos œufs, préférez l’utilisation de mayonnaise industrielle.

Je n’aime pas les huîtres, par contre je suis fan de crevettes. Je les avais donc achetées surgelées pour être plus rassurées quant à leur fraîcheur. La plupart du temps, elles sont directement surgelées sur le bateau qui les a pêchées. Elles ont été cuites par mes soins dans un bouillon et conservées au frais après refroidissement jusqu’au moment de les servir.

4. Saumon :

Cru ou fumé, il est préférable de l’éviter, car le risque de contamination à la listeria n’est pas négligeable. Cependant, vous pouvez vous faire plaisir s’il est cuit. D’ailleurs, il apporte de très bonnes graisses riches en oméga 3 qui sont indispensables au développement du cerveau de votre bébé. Le saumon fumé peut être utilisé comme garniture sur une pizza, dans des pâtes, quiche, où là, il ne présente aucun risque puis qu’il sera cuisiné et donc cuit à une température suffisante pour écarter tous risques.

5. Farce de la dinde :

Vous remarquerez que la cuisson nous protège des risques de listeria. Tout ce qui est bien cuit n’est pas contaminant si les règles d’hygiène sont bien respectées. Autre astuce : préférez la dinde au chapon ou l’oie, car elle est moins grasse et plus digeste. Il serait dommage d’avoir une indigestion le soir de Noël ou du 31. 😉

6. Poissons :

Certaines espèces de poissons gras (sardine, maquereau, saumon, thon) peuvent contenir du mercure en quantité plus ou moins importante. Il ne faut pas en abuser pendant la grossesse. Une fois à deux fois par semaine, c’est bien. C’est l’accumulation qui multiplie les risques. Mais mieux vaut éviter tout de même le thon (1 fois par semaine max pour le thon en boite), le requin, le marlin. Mais pour un soir, ne craignez rien, c’est l’accumulation qui multiplie les risques.

Sachez que les poissons gras apportent des oméga 3 indispensables au développement nerveux de votre bébé. Le poisson est également une excellente source d’iode, ce minéral souvent oublié est indispensable tout au long de la grossesse et de l’allaitement. Pour en savoir plus, découvrez mon article sur l’iode pendant la grossesse.

Variez votre consommation de poisson, vous pouvez aussi consommer des poissons dits blancs (sole, cabillaud, colin,églefin…)

7. Fromages :

On commence à avoir l’habitude de voir clignoter le mot listeria un peu partout. Pour cela, choisissez les fromages à pâtes cuites ou au lait pasteurisé : emmental, gruyère, beaufort, parmesan. Les fromages au lait cru sont à éviter. Retrouvez ma liste non exhaustive dans mon article fromages et grossesse.

8. Salades et crudités :

À consommer sans modération si elles sont bien lavées, par contre pas d’abus sur la sauce 😉

Mon conseil : Pour bien laver la salade, laissez-la tremper un peu dans de l’eau et quelques gouttes de vinaigre, puis rincez-la abondamment.

9. Bûches et desserts :

La bûche glacée est autorisée si la chaîne du froid n’a pas été rompue. Pensez aux fruits de saison pour terminer ce repas avec une touche de fraîcheur. Pour moi, c’est litchis, raisin ou clémentines (n’oubliez pas de bien laver le raisin). Quant au chocolat, c’est comme tout, il ne faut juste pas en abuser.

9 astuces : enceinte bien manger pendant les fêtes

Ma conclusion sur enceinte que manger pendant les fêtes :

Faites-vous plaisir, mais ne perdez pas de vu qu’enceinte vous êtes sujette à la prise de poids et au diabète, attention aux abus ! Alors un peu de tout oui, mais avec modération.

Points essentiels à retenir :

  • C’est du tout cuit pour écarter tout risque de listeria
  • Avec modération pour éviter l’indigestion après ce genre de repas très copieux
  • Attention aux excès pour ne pas avoir de mauvaise surprise sur la balance

Téléchargez mes idées de menus et de recettes spécialement adaptées aux femmes enceintes

Qu’avez-vous aimé dans cet article ou pas aimé ? On en discute dans les commentaires !

Vos idées d’amélioration et de complément sont les bienvenues, ainsi que votre expérience et vos retours !

  • Quel est votre repas type lors des fêtes de fin d’année ?
  • Qu’est-ce qui est le plus difficile pour vous lors de ce type de repas ?
  • Avez-vous d’autres astuces à partager pour aider toutes les futures mamans lors des fêtes ?

Laissez votre avis juste en dessous, merci beaucoup !

N’hésitez pas à partager cet article avec les personnes de votre entourage qui pourraient être intéressées et sur les réseaux sociaux !

Rendez-vous sur Hellocoton !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here