Sushi enceinte : Comment ne prendre aucun risque pendant sa grossesse ?

0
896

A quelle adresse dois-je vous envoyer les menus de grossesse ?
1 semaine type de menus pour apprendre à bien manger pendant la grossesse !

Déjà +1000 Futures Mamans dans la Tribu

1 SEMAINE DE MENU TYPE

Les sushis et makis sont au cœur de nombreuses discussions concernant l’alimentation pendant la grossesse. Sushi enceinte, quels sont les risques ? Peuvent-ils être consommés pendant la grossesse ? Peut-on en manger s’ils ont été préalablement congelés ? Voilà les questions de la plupart des femmes enceintes que je suis en consultations au cabinet. J’ai été visiter de nombreux forums et articles sur le sujet et certains révèlent des informations erronées, contradictoires ou qui prêtent à confusion. Pour mettre les choses au clair sur le sujet « sushi grossesse », nous allons faire le point ensemble. Il est essentiel d’être bien informé pour préserver votre santé et celle de votre bébé.

Vous serez ainsi plus au clair sur le sujet et nous verrons des alternatives de recette de sushi spéciales femmes enceintes pour se faire plaisir tout au long de votre grossesse.

Sushis et makis plus qu’un effet de mode ! Pour de nombreuses femmes, c’est vraisemblablement un aliment un peu addictif. Je dirais même que certaines sont totalement fans ! En effet, ces petites bouchées colorées et aux saveurs originales nous donnent accès à un dépaysement total.

Petit rappel sur le sushi

Il s’agit d’une petite bouchée japonaise qui est fabriquée à partir de riz vinaigré. L’appellation sushi est souvent utilisée comme terme générique. Cependant, il regroupe différents types de produits dont les makis, les sashimis, les california roll ou california maki, etc.

Les makis sont généralement les sushis les plus répandus dans les cartes des restaurants japonais. Ils contiennent du riz vinaigré, généralement une feuille d’algue nori et des morceaux de poissons, de légumes, de fruits de mer, etc.

sushi enceinte

Quels sont les risques liés au sushi enceinte ?

Il existe plusieurs risques concernant la consommation de sushi. Le danger réside principalement dans l’utilisation de poisson cru. D’abord parce qu’il peut contenir des parasites appelés Anisakis qui peuvent provoquer des vomissements et des crampes abdominales sévères. Ces parasites sont éliminés par la congélation, ce qui est généralement le cas pour l’utilisation du poisson cru des sushis.

En revanche, ce que la congélation ne détruit pas, c’est la listéria monocytogenes. Lors de la congélation la listéria sera en quelque sorte en sommeil. Sa prolifération reprendra au moment de la décongélation. Cette bactérie se trouve dans l’environnement, en particulier dans le sol, la végétation et l’eau. Elle est détruite uniquement grâce à la chaleur. Donc pour évincer les risques de listéria dans le poisson, il faudra s’assurer qu’il a été bien cuit. Et là, vous l’aurez bien compris, sushi enceinte est un aliment à bannir pour les 9 prochains mois. Mais uniquement ceux à base de poisson cru.

De nombreux pays sont en accord et recommandent aux femmes enceintes d’éviter de consommer des sushis. Par exemple, le Department of Agriculture, Food and Drug Administration des États-Unis mentionne que toute forme de poisson cru représente un risque élevé pendant la grossesse. En France, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments recommande aux femmes enceintes d’éviter les poissons crus en raison de la présence possible de Listeria monocytogenes. Enfin, au Québec, le guide Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans publié par l’Institut national de santé publique suggère d’éviter les sushis.

Qu’en est-il durant l’allaitement ?

Les bactéries et les parasites ne sont pas transmis dans le lait maternel, les femmes allaitantes peuvent consommer du poisson cru. Il faudra attendre 9 mois, mais après l’accouchement, vous pourrez manger japonais. Il sera à nouveau possible de vous faire plaisir avec des sushis en tout genre. À condition quand même que les règles d’hygiène de base soient bien respectées (fraîcheur, chaîne du froid, etc.)

Quels sont les apports nutritifs des sushis

La majorité des sushis contiennent du poisson. Les bienfaits du poisson sont bien connus. Ils contiennent une panoplie de nutriments indispensables, dont des acides gras essentiels. On parle ici, des fameux oméga 3 contenus dans les poissons gras tels que le saumon, le thon, etc. Ils contribuent au développement du cerveau du fœtus et du nourrisson. Les femmes enceintes et celles qui allaitent gagnent donc à consommer du poisson (cuit pour les femmes enceintes, mais également pour les nourrissons).

Parmi ces oméga 3 d’origine marine, on retrouve l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA) qui servent, entre autres, au développement normal des yeux et du cerveau. Les poissons gras contiennent aussi de la vitamine D (utile pour la formation des os et des dents) et une multitude d’autres éléments nutritifs (sélénium, iode, magnésium, fer et cuivre). Le poisson tient une place importante dans l’alimentation de la femme enceinte (toujours bien cuit) et allaitement.

De plus, les algues nori utilisées lors de la confection des makis contiennent, elles aussi, plusieurs vitamines et minéraux (cuivre, folate, manganèse, vitamines A et C). Sans oublier les nutriments présents dans les fruits et les légumes qui sont intégrés fréquemment à ces petites bouchées…

Quelles sont les alternatives possibles pour que sushi enceinte deviennent compatibles ?

Avez-vous pensé aux sushis végétariens ? Voilà une alternative qui pourra peut-être vous consoler pendant ces quelques mois de grossesse. C’est le moment de les découvrir et de varier les saveurs, les couleurs, les assaisonnements. Je sais très bien que les fans de sushis traditionnels au poisson cru me diront que ce ne sont pas de vrais sushis ! En effet, mais pour protéger votre bébé, je vous propose de tester cette recette utra simple.

Voici une recette de sushis végétariens ultra rapide spéciale femme enceinte

Pour 1 personne (multipliez les quantités en fonction du nombre de personnes)

  • Des légumes coupés à la mandoline. Je les ai coupés très fin au couteau (radis, concombre, carotte)
  • Quelques pois mange tout cuits à la vapeur
  • Un peu de wasabi (une pointe, car cela est très fort)
  • 1/2 c à c de sel
  • 1 c à s de sucre
  • 1/3 de tasse de vinaigre de riz + un peu d’eau
  • 1/2 tasses de riz à sushi
Rincez abondamment le riz et laissez-le égoutter. Faites le cuire dans 1 fois et demie son volume d’eau pendant une dizaine de minutes. L’eau doit être absorbée. Faites cuire les pois mange tout à la vapeur. Pendant ce temps, préparez l’eau vinaigrée : dans une casserole, chauffez légèrement le vinaigre de riz, l’eau, le sucre, le sel. Étalez le riz et l’imbiber pendant qu’il est encore chaud avec l’eau vinaigrée et mélangez. Prendre l’équivalent d’une cuillère à soupe de riz dans la main. Vous pouvez vous humidifier les mains avec l’eau vinaigrée pour éviter que le riz reste collé à vos mains. Donnez forme à la boule en pressant. Disposez un peu de wasabi sur les lamelles de légumes. Posez les légumes sur la boule de riz. Servez avec de la sauce soja et du gingembre.
Pour moi c’était une première, j’ai plutôt l’habitude de manger des sushis au restaurant japonais. J’ai trouvé ces sushis véget bons et rafraîchissants. Mon fils n’a pas voulu goûter en revanche ma fille les a trouvé très bon.

Avantage de cette recette pour la grossesse :

Retrouver un peu les saveurs du japon sans poisson cru, c’est une alternative pour que sushi enceinte, soit compatible. Prenez soin de bien vous laver les mains et de laver correctement les légumes afin de respecter les mesures d’hygiène. À conserver au frais et à manger rapidement après confections. Cette recette est peu calorique soit environ 250 Kcal pour l’assiette présentée.

Points essentiels à retenir :

Mauvaise nouvelle pour toutes les adeptes de sushis, il faudra malheureusement bannir les sushis tout au long de la grossesse. La congélation des sushis ou du poisson n’est pas suffisante, car elle élimine uniquement les parasites. Les bactéries telles que la listéria n’est absolument pas détruite lors de la congélation. Seule la cuisson permet d’éliminer tous les risques de contaminations et ainsi protéger votre bébé.

Téléchargez mes idées de menus et de recettes spécialement adaptées aux femmes enceintes

Qu’avez-vous aimé dans cet article ou pas aimé ? On en discute dans les commentaires !

Vos idées d’amélioration et de complément sont les bienvenues, ainsi que votre expérience et vos retours !

  • Quelles sont vos alternatives à la consommation des sushis pendant votre grossesse ?
  • Avez-vous d’autres recettes simples et rapides de sushi sans poisson cru à partager ?
  • Mangez-vous régulièrement du poisson gras afin de couvrir vos besoins en oméga 3 ?

Laissez votre avis juste en dessous, merci beaucoup !

N’hésitez pas à partager cet article avec les personnes de votre entourage qui pourraient être intéressées et sur les réseaux sociaux !

Rendez-vous sur Hellocoton !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here